Se mettre au turf

coursehippiqueQuand est un passionné de chevaux, d’élevage de chevaux et de courses hippiques, on est vite tenté de se mettre au turf. Le turf c’est simplement le fait de miser sur des courses de chevaux, ce qui rend potentiellement intéressante d’un point de vue financier les courses hippiques car si vos paris sont gagnants et bien, évidemment, vous gagnez de l’argent. Vous gagnez bien sûr plus que ce que vous avez misé, c’est le principe des paris en général : soit vous perdez soit vous gagnez plus.

Le turf : plus que jamais possible

Si vous êtes comme moi un amateur de chevaux d’un certain âge, alors vous serez peut être surpris de savoir qu’aujourd’hui on peut parier directement sur le net. Avec des sites de paris hippiques comme Le Turf et avec tous les avis GenyBet et bien d’autres bookmakers, vous pouvez sans soucis trouver un bon site pour parier en ligne et le faire très facilement. Si vous êtes un peu connecté et que vous possédez un smartphone vous pourrez même télécharger les applications mobiles de ces bookmakers pour passer vos paris en toute mobilité.

Attention à ne pas faire n’importe quoi

Quand on commence à parier sur les courses hippiques, on est vite tenter de miser sur toutes les courses et de prendre tous les paris. Attention car cela peut vous amener à de lourdes pertes et ce n’est bien entendu pas le but. Choisissez bien les courses sur lesquelles vous allez parier, en sélectionnant les plus connues : c’est toujours mieux car vous trouverez beaucoup de ressources sur ces courses et donc il vous sera plus facile de choisir sur quels chevaux miser. Alors que les courses moins connues ne vous permettront pas de vous appuyer sur des analyses ou informations, ou du moins pas dans les mêmes proportions. Commencez aussi par des petits montants car au début vous aurez plus de chances de perdre. Augmentez ensuite petit à petit vos mises quand vous prendrez confiance et que vous vous avérerez gagnants régulièrement. Et aussi à force de lire des informations sur le sujet des courses hippiques, vous pourrez commencer à vous faire votre propre avis sur les pronostics et vous aurez moins besoin des analyses de parieurs confirmés. Cela est une excellente étape car vous deviendrez de plus en plus bon au turf de cette façon.

La bonne santé de votre cheval

chevalsantéUne fois que vous avez acheté un cheval de course qui soit en bonne santé et qui soit aussi potentiellement un cheval gagnant (compétitions de courses hippiques), il est impératif de maintenir votre animal en bonne santé. Pour cela voici mes conseils :

Lui tenir compagnie

Le cheval est un animal social. Il a besoin de la compagnie d’autres chevaux ou alors de celle de l’homme ou d’autres animaux (chèvres, ânes, chiens…) pour pouvoir être heureux et donc reste en forme, que ce soit au niveau psychique ou physique. Il ne faut donc jamais isoler un cheval qui risquerait sinon de déprimer et de développer des problèmes de comportements.

Le sortir tous les jours

Le cheval a un besoin de marcher et de courir tous les jours. Il ne peut pas s’épanouir s’il reste dans son box en permanence. Cela serait aussi très mauvais pour sa santé puisque ça nuirait à sa circulation sanguine mais aussi à sa digestion. Il est donc impératif de le faire sortir quotidiennement pendant plusieurs heures. Si vous ne pouvez pas le sortir un jour, mieux vaut alors le mettre dans un pré pour qu’il puisse être en liberté et qu’il puisse marcher et courir par lui-même.

La litière

Le cheval ne fait jamais ses besoins à côté de l’endroit où il a l’habitude de manger dans la nature. Il est donc important de choisir un endroit qui soit bien propre et aussi très sec pour lui constituer une litière. Elle doit se substituer à une litière dans un pâturage. Préférez donc de la paille de bonne qualité pour ce faire.

Le surveiller

Il faut régulièrement surveiller certains aspects de votre cheval qui sont sensibles comme surtout ses pieds. Ils doivent déjà être nettoyés régulièrement et aussi il faut s’assurer qu’ils soient seins. Les chevaux qui vivent dans des espaces confinés ont plus de chances d’être contaminés par des vers que dans la nature. Vérifiez donc aussi cet aspect et traitez-le au vermifuge de temps en temps, plusieurs fois dans l’année. Les dents sont aussi un élément clé à vérifier car le cheval mange différemment en liberté et en captivité. Il faut donc vérifier qu’il n’a pas de problèmes de surdents.

Mes conseils pour l’achat d’un cheval de course

pursangSi vous avez envie d’acheter un cheval de course, il ne faut surtout pas vous précipiter car il s’agit d’un investissement à part entière. Il faut prendre le temps d’évaluer plusieurs caractéristiques pour faire son choix correctement.

Le choix de la race

Le choix de la race du cheval est un élément très important si vous souhaitez pouvoir remporter des courses hippiques avec lui. Mais il faut aussi prendre en compte d’autres éléments qui sont tout autant important comme son pédigrée, son âge et bien entendu son histoire (a-t-il déjà gagné des courses…). Pour ce qui est de la race, l’idée la plus répandue est qu’il faut acheter un pur-sang anglais, une race de cheval qui est considérée comme la meilleure au monde. Il est vrai que les pur-sang sont des chevaux inégalables en matière de rapidité et d’aptitudes physiques. Ce sont aussi de beaux chevaux, musclés et très élancés. Il s’agit donc d’un excellent choix si vous souhaitez vous lancer dans les courses de chevaux et acheter votre premier animal. Vous pouvez aussi choisir un AQPS, c’est-à-dire un autre cheval qu’un pur-sang mais il aura de fortes chances d’être beaucoup moins rapide.

Etudier le stud-book

Avant d’acheter votre cheval, il est très important d’étudier avec attention son stud-book. Il s’agit d’un document dans lequel le cheval doit être inscrit car tous les chevaux qui sont autorisés à concourir dans les courses hippiques sont inscrits dedans. Il s’agit donc de la source la plus fiable car officielle sur les informations d’un cheval. Mais d’autres documents sont aussi à examiner et à demander à l’éleveur comme le pédigrée qui permet de retracer l’arbre généalogique du cheval. Cette information peut fortement influencer sur le prix de l’animal. Assurez-vous aussi bien que le cheval possède un carnet de santé et une carte d’identité